Question:
De quelles qualités / caractéristiques un appareil radio SDR doit-il être utilisable pour la radio amateur?
jkj
2013-10-24 00:00:13 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je sais ce qu'il faut noter lors de la sélection d'une radio amateur analogique, mais les appareils SDR ont des spécifications complètement différentes, par exemple fréquence d'échantillonnage et résolution.

Que dois-je savoir sur l'appareil pour m'assurer qu'il convient aux communications radioamateurs en état de marche?

Deux réponses:
#1
+6
Richard Hum
2013-10-24 18:47:16 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Ce que vous recherchez vraiment dans un SDR dépend de vos besoins. Voici quelques facteurs à prendre en compte:

Résolution ADC / DAC: elle est mesurée en bits. Cela représente à peu près la précision avec laquelle le convertisseur analogique-numérique ou le convertisseur numérique-analogique peut représenter des changements dans la forme d'onde. Habituellement plus élevé est meilleur (12-16 bits), mais vous pouvez vous en tirer avec moins avec certaines techniques DSP.

Taux d'échantillonnage: il est généralement mesuré en MSPS (méga échantillons par seconde) ou KSPS (kilo d'échantillons par seconde). Il s'agit d'une mesure de la quantité de données que le SDR peut convertir de l'analogique au numérique ou au numérique chaque seconde. Encore une fois, plus haut est généralement meilleur, car il sera plus polyvalent, et la polyvalence est l'un des aspects les plus importants d'un SDR (à mon avis).

Plage de réglage: cela est généralement signalé comme une plage de fréquences. À peu près explicite, c'est la quantité de spectre sur laquelle le SDR peut s'accorder.

Duplex: ceci est généralement signalé comme l'un des suivants: semi-duplex, duplex intégral et 2x2. Un SDR semi-duplex ne peut émettre ou recevoir qu'en même temps. Un SDR full duplex, quant à lui, peut faire les deux en même temps, transmettre et recevoir. Un SDR 2x2 (ou supérieur) pourra émettre sur deux fréquences différentes ET recevoir sur deux fréquences différentes en même temps. Un 3x3 peut le faire sur trois, et ainsi de suite. Il n'y a pas de «meilleure» option ici même, mais cela dépend vraiment de vos besoins. Si vous n'avez pas besoin de transmettre et de recevoir en même temps, un semi-duplex suffit. Cependant, si vous devez émettre et recevoir en même temps, comme une station de base GSM, ou quelque chose de similaire, vous aurez besoin d'un SDR full-duplex. Cela dépend vraiment de vos besoins et de votre budget. Un 2x2 est très polyvalent, mais peut dépasser le budget et exagérer dans certaines situations.

Type de lien: généralement signalé sous forme de nom. Le type de lien varie du SDR au SDR. Le plus courant actuellement est Ethernet et USB. L'avantage d'Ethernet est que vous pouvez placer le SDR dans un endroit plus éloigné, loin de tout emi généré par votre ordinateur. Vous ne pouvez pas faire cela avec USB, car les spécifications ne vous permettent pas de l'étirer sur une longue distance. Cependant, je trouve l'USB plus facile à utiliser.

Prix: généralement indiqué comme un multiple d'une unité de devise. Le prix ne devrait pas être le principal facteur décisif lors du choix d'un DTS. Vous devez d'abord examiner vos besoins actuels, tout en tenant compte des besoins futurs. Ensuite, vous devriez considérer le prix. Il vaut bien mieux dépenser un peu plus dès maintenant pour un SDR plus costaud que d'en acheter un nouveau plus tard, car il n'a pas les spécifications dont vous avez besoin pour un projet particulier.

Pour un amateur, vous pouvez aussi vous demander: quel (s) groupe (s) suis-je principalement intéressé? Les petits tuners TV bon marché SDR sont assez bon marché, mais si vous voulez HF, ils doivent être modifiés, ou vous achetez un adaptateur. Ils sont mieux adaptés à la bande de 2 mètres (144-148 MHz) ou plus.
#2
+3
Bill - K5WL
2013-10-24 01:19:09 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les SDR utilisent généralement une carte son ou un matériel de carte son pour passer de la quadrature à la fréquence audio aux échantillons numériques. Cela est dû à la disponibilité et au faible coût des composants audio-fréquence pour les cartes son d'ordinateur. Le matériel restant est généralement un récepteur à conversion directe. Ensuite, le signal d'échantillonnage numérique est exploité par du matériel DSP, souvent le processeur d'un ordinateur à usage général.

La conversion analogique-numérique des signaux audio-fréquence fonctionne en échantillonnant l'amplitude à un moment particulier dans le temps, encore et encore, et convertir l'amplitude en un nombre binaire. Ce nombre est stocké dans un certain nombre de bits, par exemple 8 bits (valeurs -128 à 127) ou 16 bits (valeurs -32768 à 32767). La fréquence la plus élevée pouvant être reçue par une carte son particulière est déterminée par la fréquence à laquelle l'amplitude est échantillonnée. Ainsi, une carte son 24 kHz ne peut représenter qu'une fréquence allant jusqu'à 12 kHz.

Puisque la plage dynamique des fréquences audio impliquées dans la radio amateur (voix principalement, ou bandes de fréquences étroites pour les modes numériques) est petite, la taille de l'échantillon (résolution) n'est pas particulièrement importante. 16 bits est plus que suffisant et 8 bits peuvent même fonctionner. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle les échantillons sont prélevés, car cela détermine la quantité de signal reçu pouvant être convertie en signal audio ou numérique. Même si les fréquences supérieures à environ 22 kHz sont en dehors de la plage d'audition humaine, si elles sont numérisées, elles peuvent être converties numériquement en signaux audibles.

De cette manière, un SDR peut traiter une large bande passante, et l'utilisateur final peut sélectionner la petite fenêtre de cette bande passante (disons 2,5 kHz) à écouter à la fois. Ainsi, une carte son 192 kHz peut convertir 96 kHz de chaque côté de la fréquence reçue en signaux numériques, qui peuvent être représentés par une cascade, et l'utilisateur peut sélectionner la partie de ce signal numérisé à convertir en audio (ou en d'autres modes).

Il pourrait être intéressant de mentionner l'introduction récente de plusieurs périphériques matériels SDR avec des ADC intégrés qui dépassent la bande passante audio (2,4-20 MHz).


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...